Presque rien sur…Sidewiki

A consommer sans modération

A consommer sans modération

Comme souvent Google donne le ton dans le monde du logiciel libre et influence durablement nos comportements sur le net.

Une de ses dernières création est un plugin téléchargeable gratuitement sur les navigateurs Firefox, Internet Explorer et Chrome . Il est tout petit, a l’air de pas grand chose et pourrait pourtant être annonciateur d’une tendance majeure dans l’organisation du discours des entreprises et organisations.

ça sert à quoi ?

Cet logiciel permet à tout internaute muni d’un compte google de commenter n’importe quelle page accessible sur le net. Aucune modération possible (à part celle de Google) même s’il est octroyé au propriétaire de la page le droit d’inscrire un commentaire  inamovible  en première position. L’ordre d’apparition des autres commentaires dépend de la popularité du compte Google qui identifie l’émetteur du message.

ça va changer quoi ?

Google envoie un avertissement à tous les éditeurs de contenus qui formatent outre mesure leurs messages sur le  net.  Ainsi la modération en ligne et les discours de biais, tels qu’on les connaît aujourd’hui, ont du souci à se faire.  Désormais tout un chacun pourra commenter, critiquer, louer, relayer ou buzzer sur l’ensemble du World Wide Web. L’écritoire est désormais ouvert, les marques, institutions et politiques devront s’adapter…également ceux qui s’occupent de leur communication.
Pour évoquer la communication électorale, il se pourrait que la bataille à venir des élections Régionales se déroule  également sur les annotations  Sidewiki.

Plus qu’un plugin, une tendance durable

Encore une fois Google ringardise nos habitudes et discours ( « Mais j’vous jure qu’un site corporate…ça va tellement valoriser votre marque… » ou bien « Aucun problème avec les sites participatifs…vous aurez la main pour modérer tous les commentaires »), nous obligeant à renouveler notre discours sur la notoriété en ligne et à toujours plus de transparence. Qui a dit que Google était l’ami des marques ?

Pour tester (sans risque), cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire