Interview d’Anna Marin, Directrice de Wedding Evasion

Anna Marin, diplômée du Master de communication politique et sociale, a accepté de répondre à nos questions sur sa petite entreprise qui pourrait bien devenir grande. Un autre exemple d’entrepreneuriat réussi.

Comment t’est venue l’idée de créer Wedding Evasion ?

Après mes études, j’ai travaillé dans l’évènementiel d’entreprise. J’ai forgé mon expérience en matière d’organisation en travaillant sur des congrès, des conventions, et des séminaires.
Mais me mettre à mon compte, cela représentait avant tout un challenge à la hauteur de mon esprit d’entrepreneuriat. J’avais vraiment la volonté de générer de nouveaux projets, de les gérer dans leur intégralité et de tout mettre en œuvre pour les voir se concrétiser. C’est de cette envie motrice qu’est née Wedding Evasion www.wedding-evasion.com.

Quelle est, pour toi, la différence entre l’évènementiel pour les entreprises et l’évènementiel pour les particuliers ?

La base de travail est la même, à vrai dire. Il faut chercher un lieu qui accueillera l’évènement, trouver les prestataires, gérer le budget du client et s’y adapter tout en répondant à tous les critères de l’évènement.

Le wedding planner est là pour s’occuper de tous les détails pratiques et logistiques du mariage. Et si, pour nos clients, les questions de budget sont essentielles, ils sont aussi très pointilleux sur la qualité des prestations qu’ils souhaitent. Le wedding planner doit savoir combiner toutes ces exigences.
En fait, la véritable différence est dans la relation que l’on a avec son client. Le jour du mariage est un évènement intime dans la vie des gens. On a donc un rapport plus personnel avec nos clients, bien qu’il faille tout de même rester dans une ligne de conduite professionnelle. C’est un équilibre à trouver.

Y-a-t-il beaucoup de wedding planner en France ?

C’est un milieu extrêmement concurrentiel, avec près de 800 agences en France.

Le fait est que ce métier a été rendu « glamour » par le cinéma et la télévision, et qu’il est devenu très « tendance ».
Mais c’est aussi un métier qui subit une « sélection naturelle » : beaucoup d’agences ferment très rapidement. En fait, sous prétexte d’avoir organisé leur propre mariage, ou d’avoir un peu de goût pour l’organisation et la décoration, de jeunes femmes ont envie de créer leur entreprise. On se rend vite compte cependant, que c’est un métier qui demande des compétences multiples : il faut être à la fois commercial, gestionnaire et chargé de communication.

C’est un métier enrichissant, mais comme pour toute entreprise que l’on monte, il faut s’investir sans compter.

Justement, en quoi ta formation à science-po t’as préparé à ce métier ?

En tout (sourire) ! Principalement, ma formation a été une excellente base en termes d’acquisition de compétences pour créer ma société. Cela m’a permis d’établir ma stratégie de communication et, au quotidien, de travailler mon image et mes stratégies commerciales.
La communication est véritablement la clef pour faire démarrer une entreprise : il faut qu’on parle de la société. Il faut également savoir se créer un réseau de contacts, notamment avec la presse.

Des chaînes de télé comme Vivolta ou Direct 8 m’ont déjà interviewé dans le cadre de mon activité, j’ai participé à une émission sur TF1 « Marions-les ! ». Le principe était d’offrir à des personnes méritantes, le mariage de leurs rêves.

Bref, toutes ces compétences, c’est au cours de ma formation que je les ai développées.

Quelle est la différence entre Wedding Evasion et les autres agences d’organisation de mariage ?

Je pense vraiment que mon expérience dans l’évènementiel d’entreprise, sert mes clients en terme de savoir faire et de professionnalisme. Je ne me suis pas improvisée organisatrice d’évènements, et ma société ne serait pas dans sa troisième année si cela avait été le cas. C’est mon expérience que je mets à profit tous les jours.

De plus, je pense que la société se distingue par les relations de proximité et de confiance que j’entretiens avec mes clients. J’essaie de toujours rester à l’écoute de leurs besoins.

Des projets pour l’avenir ?

Des tas (sourire) ! J’ai toujours des projets en cours, c’est ce qui fait avancer une société.

Je prévois, par exemple, d’ouvrir notre activité sur une clientèle étrangère et de créer des partenariats avec des salles. Je développe également une boutique en ligne, www.wedding-tendance.com, où l’on peut retrouver toute une gamme d’accessoires de la mariée (chaussures, bijoux, voile), de produits exclusifs (coussins d’alliances, livre d’or) et d’articles de décoration.
Enfin, j’envisage également de développer l’évènementiel d’entreprise, histoire de revenir un peu à mes premières amours.

Pour contacter Wedding Evasion.

www.wedding-evasion.com

www.wedding-tendance.com

Laisser un commentaire