Isabelle Cadoret a créé son entreprise ‘KIT’ à Animer’ fin 2009. Parcours d’une « graine de boss ».

Nous avons rencontré Isabelle Cadoret, diplômée du Master de communication politique et sociale (promo 2005). Récente chef d’entreprise, elle a accepté de répondre à nos questions.

Comment t’est venue l’idée de créer ta propre entreprise ?

Ca faisait un moment que je me disais qu’un jour je me mettrais à mon compte, pour être mon propre chef. L’année dernière, j’ai eu une idée qui m’a paru une évidence, et j’ai commencé à travailler dessus. Je pensais alors créer ma boîte en tant qu’auto-entrepreneur tout en restant salariée, pour avoir un peu d’ « argent de poche ». Puis, comme j’avais mon mariage à organiser, j’ai mis ce projet de côté en pensant le reprendre quelques mois plus tard. Mais la crise nous a rattrapés. L’agence de communication qui me recrutait a eu quelques « petits » soucis. Je me suis alors dit qu’il fallait voir cette période creuse comme une occasion en or pour me consacrer à temps plein à ce projet de création d’entreprise. Et 3 mois plus tard… elle était créée !

Peux-tu justement nous en dire un peu plus sur ton entreprise ?

Elle s’appelle ‘Kit à Animer’. A partir d’un site en ligne www.k2a.fr, je propose des kits de chasse au trésor aux parents qui souhaitent organiser un anniversaire pour leur(s) enfant(s). Grâce à ces kits qu’ils choisissent, personnalisent et reçoivent à domicile, les parents peuvent organiser facilement une chasse au trésor chez eux pour leurs enfants. Tout est prêt. Ils n’ont plus qu’à cacher les indices, et le tour est joué !

Ce concept est-il nouveau ?

Les chasses au trésor pour enfants existent déjà bien sûr. Mais entre les grosses agences de communication (trop cher), ou les amateurs qui donnent des conseils pour en organiser une soi-même (trop long et trop compliqué), je me suis dit qu’il y avait un marché à prendre.

Mon premier objectif était de proposer des chasses au trésor qui puissent se décliner chez tout le monde (ville vs campagne, maison avec jardin vs appartement).

Et mon 2nd objectif était de simplifier la vie des parents. En effet, organiser une fête pour des enfants sans finir sur les rotules demande un peu d’imagination et beaucoup, beaucoup de temps. C’est là que « KIT’ à Animer » intervient, en libérant les parents de toutes ces contraintes, et en les aidant à profiter de cet instant plus sereinement…

As-tu rencontré des difficultés dans la création de KIT’ à Animer ?

J’ai opté pour le statut d’auto-entrepreneur, qui simplifie toutes les démarches de création et de gestion d’entreprise. Mais ce statut est assez récent et nos contacts sont de grosses administrations. J’ai ainsi pu vérifier que ce qu’on raconte sur la lourdeur des administrations est en grande partie exact. Mais avec un peu de motivation et beaucoup de persévérance, on finit par y arriver !

Comment envisages-tu l’avenir de KIT’ à Animer ?

La boîte est toute jeune. Je lui laisse donc un peu de temps pour se faire connaître. Je n’ai pas prévu de me payer un salaire les premiers mois. Mais j’espère faire des bénéfices plus conséquents d’ici 6 mois. Je reprendrai alors un emploi à temps partiel (parce que je suis incapable de rester chez moi ad vitam aeternam), et j’espère bien que les bénéfices que je ferai alors me permettront de gagner un peu d’ « argent de poche »…

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veut créer son entreprise ?

Il faut être conscient que l’envie d’entreprendre ne suffit pas pour créer son entreprise. Il faut avoir une bonne idée, et beaucoup de soutien. Je lui suggérerais a minima de demander conseil à quelqu’un qui est déjà passé par là, voire de se faire aider par une association ou un réseau d’accompagnement. Et je lui souhaiterais bon courage !

1 commentaire

  1. Fred Hernandez dit :

    Encore bravo Isa pour t’être lancée dans l’aventure !!!

Laisser un commentaire